Rvs-Cde  Conseil d'État
 

Le mémoire en réplique – le mémoire ampliatif

Le greffe porte le mémoire en réponse à la connaissance de la partie requérante. Celle-ci dispose alors de trente jours pour déposer un mémoire en réplique. Ce mémoire de synthèse doit récapituler l’ensemble des arguments de la partie requérante. Si la partie adverse n’a pas introduit de mémoire en réponse, il sera néanmoins demandé à la partie requérante de déposer un mémoire ampliatif, qui, à l’instar du mémoire en réplique, récapitulera les arguments de la partie requérante. Si aucun mémoire en réplique ou mémoire ampliatif n’est déposé dans les délais, il sera considéré que la partie requérante n’a plus intérêt à la cause, et son recours sera rejeté.

Lisez également le règlement de procédure.

 
© Conseil d'État, 2017 contact - FAQ - disclaimer - plan du site Powered by Doran Colibri.cms